Club Auvergne Papier-Monnaie Chamalières

CLUB AUVERGNE PAPIER-MONNAIE CHAMALIERES

LE BILLET

Création du 4 .1.1968 au 2.9.1993. Emis le 7.1.1969 et privé de cours légal le 1.3.1997 et remboursable jusqu’au 1.3.2007.

Peintre: Lucien FONTANAROSA. Graveurs: ARMANELLI et DUPPENS pour la taille douce.

Couleurs : polychromes à dominante brun-jaune. Ce billet fut imprimé à partir de 1972 en offset, avec une taille douce ajoutée.

Recto : Portrait de PASCAL. Le décor est composé à gauche du clocher de l’église Saint Jacques de la Boucherie à Paris, à droite de la cathédrale de Clermont-Ferrand, avec le Puy de Dôme en arrière plan.

La valeur en chiffres, en lettres, la numérotation, la date et les signatures sont imprimées en noir.

Verso : Le portrait à l’identique de PASCAL. A gauche figure le colombier de Port-Royal au XVIIème. Siècle et à droite la chapelle de l’Abbaye de Port-Royal. Dans une frise en bas entourée de deux chapiteaux : l’article 139 du code pénal.

Filigrane : masque mortuaire de PASCAL.

BLAISE PASCAL

Blaise PASCAL naquit le 19.6.1623 dans une maison (aujourd’hui démolie) proche de la cathédrale de Clermont-Ferrand.

A l’âge de un an , il présente des convulsions qui à l’époque passèrent pour un sort jeté par une sorcière.

Il perd sa mère à l’âge de trois ans. Dès l’âge de quatre ans, il se révèle un enfant prodige.

En 1631 sa famille s’installe à Paris pour pousser son éducation en latin et en grec.

A partir de 12 ans, il s’intéresse à la géométrie et aux mathématiques : après avoir écrit un « traité des sons », il reprend les travaux d’EUCLIDE sur la géométrie, puis il publie son "Essai sur les coniques".

En 1642, il invente une machine à calculer pour aider son père dans son travail : il mettra 2 ans pour la fabriquer. Deux exemplaires de cette machine se trouvent actuellement au musée LECOQ à Clermont-Ferrand. Il invente également la brouette, le haquet et la vinaigrette (chaise à porteur à 2 roues), ainsi que la presse hydraulique.

En 1646, il reprend les travaux de Torricelli sur l’existence du vide. Il répète son expérience au sommet du Puy de Dôme et à la Tour Saint Jacques à Paris et découvre le principe de la pression atmosphérique. Il rédige 2 mémoires sur l’équilibre des liquides et la pesanteur de l’air.

Il fait avec sa sœur Jacqueline l’apprentissage de la vie mondaine, salons, poésie…. Jacqueline joue la comédie devant Richelieu. A Rouen, ils font la connaissance de Pierre CORNEILLE. Il étudie avec le mathématicien FERMAT le calcul des probabilités.

En 1651 mort de son Père.

EPISODE AUVERGNAT

De 1653 à 1660, il habite épisodiquement chez son beau-frère Florin PERIER au château de « Bien-Assis » à Clermont-Ferrand.

Cet ancien château féodal se trouvait non loin de la place des Carmes. Après plusieurs propriétaires, la société MICHELIN se rend acquéreur de la totalité du domaine en 1909, et démolit le château en 1912 pour l’extension des usines. La porte d’entrée du château a été remontée dans le jardin LECOQ (jardin des plantes) en face du portail donnant sur le cours Sablon.

RETOUR A PARIS

En 1654, il décide de consacrer sa vie à la foi et à la piété : il vend son carrosse, ses chevaux, son argenterie, distribue l’argent aux pauvres et se retire à Port-Royal où il se convertit au Jansénisme en 1656.

A partir de 1658, il étudie la géométrie et en particulier la cycloïde et introduit le triangle caractéristique.

Il écrit les « Provinciales » où il attaque violemment les Jésuites.

Puis il publie des « Lettres » et enfin, ses "Pensées".

Il meurt le 19.8.1662 à l’âge de 39 ans, chez sa sœur Gilberte, à Paris entre les portes Saint Marcel et Saint Victor. Il est inhumé dans l’église Saint Etienne du Mont à Paris.

Ce grand savant, philosophe et écrivain est certainement l’une des figures les plus prestigieuses de Clermont-Ferrand.

Docteur Pierre LACOUR

Bibliographie :

Retour aux exemples de causeries